Le responsable du contrôle qualité et les obligations qui lui incombent

 

Diriger une équipe ayant pour objectif la bonne marche de la chaîne de production, mais aussi la qualité des articles qui en découlent : voilà ce qui attend la personne en charge du contrôle qualité. Son travail se doit d’être irréprochable en tant que pilier principal de sa société et n’est pas à l’abri d’une implication au niveau de sa responsabilité civile (RC).

 

Zoom sur le métier de responsable du contrôle qualité

 

En tant que premier responsable de la qualité des biens et services, il est amené périodiquement à vérifier la bonne marche du système d’exploitation de l’entreprise à tous les niveaux que ce soit. Visant ainsi à l’amélioration de tous les rouages et les secteurs d’activité de celle-ci.

 

Son rôle est de mettre en place un plan d’action avec un suivi régulier pour un meilleur rendement de l’entreprise et peut être amené à changer des éléments-clés si ceux-ci s’avèrent être obsolètes.

 

La formation périodique des salariés fait aussi partie de ses attributions vis-à-vis de l’optimisation du travail au sein de l’entreprise.

 

La quête permanente de certifications comme la norme ISO, notamment, constitue aussi une de ses responsabilités prouvant ainsi la haute performance de tous les maillons de la chaîne de production.

 

De par ses obligations, le responsable qualité se positionne parmi les hauts dirigeants de son entreprise. Il en est même le noyau central en raison des charges pesant sur ses épaules. Son opinion est importante lorsqu’il s’agit de prendre une décision concernant n’importe quel département de son entreprise.

 

Malgré le fait qu’il peut facilement engager sa responsabilité civile (RC) et se retrouver au milieu d’un grave contentieux, le travail de responsable qualité est une profession très enrichissante pour peu qu’il le situe de façon prioritaire dans sa vie quotidienne.

 

Le poste de responsable de contrôle qualité est incontournable au sein des entreprises spécialisées dans l’agroalimentaire ou dans la métallurgie, il en est de même dans celles qui évoluent dans l’écologie.

 

Quelles études peuvent conduire au métier de responsable qualité ?

 

Bien qu’il n’existe pas à proprement parler de parcours type pour devenir responsable contrôle qualité, plusieurs cursus sont possibles pour embrasser ce métier. Certaines formations ne durent que quelques mois alors que d’autres proposent une formation plus longue pouvant aller jusqu’à plusieurs années avec l’octroi d’un diplôme d’ingénieur au final.

 

La parfaite connaissance des outils de gestion pour résoudre les problèmes tels que le 5M, le 5P, le Brainstorming est requise ainsi que l’AMDEC, la Capabilité, et enfin les normes telles que ISO 9001:2000, ISO 14001:2000, OHSAS 18001…

 

La responsabilité civile (RC) du responsable du contrôle qualité peut être engagée

 

Comme tout dirigeant d’entreprise, la gestion de l’entreprise et la multiplicité des règles à respecter demeurent génératrices de risques pouvant engager la responsabilité civile (RC) du responsable du contrôle qualité.

Souscrire une RC Pro Dirigeant peut s’avérer salvateur en cas de litiges : lors de fautes professionnelles graves, manquements au règlement intérieur, passif non à jour…

 

Veuillez nous contacter pour choisir et adhérer à l’assurance qui vous convient le mieux.